retour à la liste des artistes deutsch english home canalfram

Orchestre National de Barbes

Modern groove du Maghreb

Orchestre National de Barbes; Photo: P. Messina
B arbes sont un peu d'Afrique dans le coeur de Paris au pied du Montmartre.
Depuis leur première apparition en 1995, les douze membres de l'Orchestre National de Barbès se sont fait un nom qui sonne aussi bien que La Orquesta de Aragon. L'avantage d'être issu de Barbès est de pouvoir mélanger les nationalités d'Afrique du Nord et des terres plus au sud du Sahel. Chose plus difficile qu'il n'y paraît. C'est vraiment en 1997, à Evry, au cours d'un concert (d'où le nom de leur premier album "En Concert") que le groupe va franchir les limites territoriales et musicales du quartier. Le Barbès de chez Tati, cher à nos cœurs révèle les talents maghrébins aux mélodies ancestrales métissées de reggae dès le début de l'album.
La traversée de l'album se fait comme à dos de chameau dans le désert, en chaloupant d'un morceau sur un tempo bédouin au chaâbi tout droit sorti de la casbah, pour repasser une couche de gnawa (du nom des anciens esclaves noirs établis au Maroc) ou de raga.
Instruments traditionnels et samples discrets, voix authentiques et forte présence des percussions, l'Orchestre National de Barbès livre donc son deuxième album Poulina, entièrement fait en studio cette fois. Poulina, c'est la fine fleur, le pollen qui ira féconder les belles fleurs femelles. Le popopop comme dirait certains…Où commence la leçon de choses et ou finit l'allusion fumeuse, allez savoir, le mieux est de l'écouter tout au fond de nos oreilles, ça déménage..

Chami.

Orchestre National de Barbes


cd:
"En Concert" Tajmaat/Virgin/1997.